Joshua Tree National Park, jour 2

Samedi 25 novembre 2017

Ce matin, nous nous levons avec les premiers rayons du soleil mais trainons un peu, profitant de la tranquillité des lieux, passons voir les poules et nous amusons à regarder un lapin faire de l’oeil aux chevaux. Cet endroit nous rappelle le sud-est de la Turquie avec ses habitations parfois rudimentaires, les plaines désertiques, le soleil brûlant et les routes en terre battue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après un bon petit déjeuner, nous reprenons le chemin du parc et découvrons Hidden Valley, une région connue comme étant la Mecques des grimpeurs. Un sentier nous mène dans cette vallée fermée dont nous pouvons faire le tour. Les roches sont similaires à celles découvertes la veille, mais la végétation y est plus riche, avec de nombreux cactus et yuccas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous montons ensuite à Keys Views pour profiter de la vue sur la Coachella Valley. Cette dernière s’étend sur près de 75 kilomètres et fait partie du Colorado Desert. Coachella Valley, bien irriguée, est connue pour sa culture de dates et citrons…. mais surtout pour la centaine de terrains de golf qu’abrite la ville de Palm Springs ! De ce point de vue, on peut également voir Salton Sea, la frontière avec le Mexique et San Gorgonio Mountain, le plus haut sommet du Sud de la Californie (3500 mètres).

Après cela, nous décidons de faire une dernière marche et nous rendons à Fortynine Palms Oasis. C’est clair que nous ne voulions sous aucun prétexte rater notre premier oasis ! Nous commençons par gravir le flanc d’une montagne pour redescendre dans la vallée située en contrebas. Le sentier est bordé de red barrel cactus, des cactus aux épines rouges et le désert s’étend à perte de vue ! Tout à coup, nous apercevons quelques California Fan Palms au fond de la vallée : c’est sûr, ce n’est pas un mirage, l’oasis est bientôt là ! Une fois arrivés sur place, nous découvrons même un peu d’eau stagnante. L’endroit est assez unique : un peu de vert et de couleur au fond d’une vallée aux tons de bruns et gris. Un petit coin de paradis….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En fin d’après-midi, nous nous rendons à Indian Cove Campground ; ce soir, nous campons au milieu de superbes formations granitiques. C’est probablement un des plus beaux campings que nous ayons faits, le plus unique à nos yeux en tout cas ! Et les étoiles, le soir, c’est vraiment magique !

Et je peux vous dire que le matin, magique, ça l’est tout autant ! Et c’est avec regret que nous quitterons le parc et nous mettrons en route pour San Francisco… que nous atteindrons après près de 10 heures…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Publié dans Amérique, Californie, USA | Tagué | Laisser un commentaire

Joshua Tree National Park, jour 1

Vendredi 24 novembre 2017

Ce matin, après un bon petit déjeuner, nous nous mettons en route pour Joshua Tree National Park, situé à cheval sur le Colorado Desert et le Mojave Desert. Nous roulons près de deux heures trente dans une région déjà désertique : la végétation se fait rare et les premiers cactus apparaissent. Les routes forment de longues lignes droites, les habitations s’espacent et les routes secondaires sont en terre battue.

Après un passage par le Visitor Center, nous partons à la découverte de Cholla Cactus Garden. Comme son nom l’indique, il sagit d’un jardin de cactus au beau milieu du désert. Mais avant de nous y aventurer, nous mangeons un morceau, protégé du soleil par le coffre de la voiture, les températures étant caniculaires ! Ces cactus ont la forme de petits buissons et leur aspect tricolore – marron foncé, chocolat et crème – est des plus comiques. Leurs épines sont acérées et mieux vaut ne pas s’aventurer hors du sentier (avis aux amateurs!). De là, la vue sur la Pinto Basin, la plaine située en contrebas, est absolument incroyable : le désert dans toute son immensité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous rejoignons ensuite White Tank Campground pour voir les fameuses formations granitiques du parc. Ces roches, à la différence du granite qui recouvre les plans de travail de nos cuisines modernes, nommées White Tank Granite, se sont formées sous la surface de terre. Elles ne se sont retrouvées exposées que lorsque le gneiss qui les recouvrait s’est érodé. Par la suite, les fissures dans les roches et l’eau ont agi afin de donner à ces dernières les formes si uniques que nous voyons aujourd’hui ! Le point culminant de la balade est The Arch, une superbe formation – temporaire – en forme d’arc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De là, nous traversons une zone particulièrement riches en Joshua Trees puis nous arrêtons pour faire Skull Rock Trail. Ce sentier nous fait zigzaguer entre roches érodées – dont une en forme de tête de mort – et plantes locales.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous quittons le parc alors que l’après-midi touche à sa fin. Nous profitons de quelques belles lumières pour photographier les arbres de Josués, qui se trouvent surtout au nord du parc, dans le désert du Mojave, là où il fait plus frais et plus humide.

Après quelques courses, nous rejoignons notre camping. Comme les campings du parc étaient complets, nous nous sommes rabattus sur Hipcamp, un site où des propriétaires proposent un bout de leur terrain – et des commodités – pour les campeurs. Après avoir emprunté plusieurs routes en terre battue, nous atteignons finalement notre destination, montons notre tente entre un poulailler et quelques chevaux et attaquons le souper. Au menu du soir, c’est une brisolée comme en Valais : châtaignes, fromages, raisin, vin blanc et jus de pomme !

Brisolée

Publié dans Amérique, Californie, USA | Tagué | Laisser un commentaire

Carrizo Plain National Monument

Jeudi 23 novembre 2017

Pour ce Thanksgiving weekend, bien qu’endeuillés par le décès de ma marraine, nous décidons de partir pour Joshua Tree National Park, situé au sud de la Californie. A l’aller, pour ne pas rouler d’une traite, nous faisons un crochet par Carrizo Plain National Monument, une région désertique au sud-est de San Joaquin Valley. Cette plaine, entourée des Temblor et Caliente Mountains est traversée par la faille de San Andreas.

La route est facile et le trafic n’est pas trop dense. Alors que nous approchons de Paso Robles, nous découvrons des vignobles aux couleurs automnales, une extraordinaire palette de jaunes, oranges, rouges, verts et bruns ainsi que des champs pétrolifères,nettement moins bucoliques.

Arrivés à Carrizo Plain National Monument, nous commençons la visite par Soda Lake, un lac dont l’eau s’est entièrement évaporée. Aujourd’hui, la surface du lac est composée d’une croûte blanchâtre formée de sulfates de sodium et carbonates.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De là, nous rejoignons Painted Rock, située un peu plus au sud. Il s’agit d’un rocher en forme de U abritant des pictogrpahes multicolores réalisés par les amérindiens Chumash, il y a 3000-4000 ans. La tribu aurait utilisé cet espace à des fins spirituelles ou religieuses uniquement. Parmi les fresques, nous découvrons aussi bien des formes géométriques que des figures humaines ou autres créatures animales.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Finalement, nous allons faire Wallace Creek Trail, une petite marche qui nous permet de traverser la faille de San Andreas en passant de la plaque Pacifique à la plaque nord-américaine. La plaque Pacifique, sur laquelle nous débutons la balade se rapproche de San Francisco à raison de 34 millimètres par an. Wallace Creek, un ruisseau asséché, nous permet de voir les mouvements tectoniques de la région : alors que ce dernier formait une ligne droite auparavant, on peut aujourd’hui voir deux virages qui délimitent les mouvements des plaques tectoniques. Je suis un peu déçue car je m’attendais vraiment à voir la faille de San Andreas comme vue sur des photos aériennes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans cette plaine aux collines et herbes brûlées par le soleil, nous sommes quasiment seuls, tout le monde fêtant Thanksgiving en famille. Cette journée est néanmoins marquée par notre première rencontre avec une… mygale ! Enorme, velue et poilue… heureusement qu’Özgür m’a avertie avant que je ne la voie !

Après cette belle découverte, nous roulons encore quelques heures afin d’atteindre la petite ville de Mojave où nous passons la nuit.

Publié dans Amérique, Californie, USA | Tagué | Laisser un commentaire

Alemany Farmers’ Market

11 novembre 2017

Ce matin, je profite d’une matinée un peu grisâtre pour faire un saut à Alemany Farmers’ Market. C’est vraiment toujours un plaisir de s’y balader. Voici donc quelques clichés des fruits et légumes du jour…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publié dans Amérique, Californie, USA | Tagué | Laisser un commentaire

Dog Lake

22 octobre 2017

Ce matin, nous nous réveillons tout courbaturés, et, après le petit-déjeuner, décidons de faire une balade un peu plus tranquille. Après moults hésitations et la vallée étant trop enfumée, nous longeons Tioga Road et nous garons au bord de Tuolumne Meadows. De là, nous errons un peu – je n’ai pas bien su lire la carte pour une fois – et empruntons un sentier différent de celui prévu initialement. Cette erreur, qui d’un côté prolonge notre randonnée, nous permet finalement de faire un loop.

Après avoir traversé Tuolumne Meadows, aux herbes jaunissantes et aux sentiers ombragés recouverts de neige, nous rejoignons un petit chemin qui côte doucement et nous mène au paradisiaque Dog Lake (ça, je l’admets, c’est un drôle de nom pour un si joli endroit) !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les rives du lac ont commencé à geler par endroit, la neige recouvre des buissons de bruyères, les herbes jaunies et les sommets environnants se reflètent dans les eaux calmes du lac…. nous venons de découvrir un petit paradis et profitons pleinement, presque seuls au monde, de cette journée automnale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est avec regret que nous quittons ce petit joyau et empruntons un autre sentier qui nous ramène à Tuolumne Meadows. C’est avec tristesse que nous quittons le parc (sans avoir vu d’ours, ce qui me désole) et rejoignons San Francisco.

Publié dans Amérique, Californie, USA | Tagué , , | Laisser un commentaire

Yosemite Falls

21 octobre 2017

Ce weekend, nous partons à nouveau à Yosemite National Park. Notre décision s’est faite un peu sur un coup de tête mais aussi parce que notre dernière visite, en début d’automne, nous avait enchantés. Partis au petit matin, nous arrivons au parc peu après neuf heures. Après avoir trouvé un emplacement pour notre tente dans un first-come first-serve campground situé à l’entrée du parc, nous prenons le petit-déjeuner.

Nous descendons dans la vallée, ne cessant de nous extasier sur les couleurs automnales. Autour de nous, les arbres arborent une palette incroyable, allant du jaune soleil au vert sapin en passant par du rouge cerise. C’est de toute beauté.

Yosemite Valley

Notre randonnée du jour nous mène au sommet de Yosemite Falls. Ces chutes d’eau, un peu moins impressionnantes en automne qu’à la fonte des neiges, sont les plus hautes du parc avec leurs 739 mètres. Elles sont divisées en deux cascades, Lower Falls et Upper Falls. Les amérindiens Ahwahneechee les appelaient Cholock (« La chute ») et pensaient que la piscine naturelle, au bas des chutes, était habitée par les esprits de plusieurs sorcières appelées poloti.

Le sentier, un des plus vieux du parc (construit entre 1873 et 1877), part du Camp 4, un camping essentiellement fréquenté par les grimpeurs, et commence par une série de lacets à travers des forêts de chênes. A cause d’un incendie dans le sud du parc, l’air est très enfumé et ce n’est pas très agréable d’y respirer. Heureusement, à mesure que nous prenons de l’altitude, l’air devient plus respirable. Lorsque nous arrivons à Columbia Rock, la vallée s’ouvre sous nos yeux et la vue sur Half Dome et Sentinel Rock est superbe. De là, nous longeons la vallée jusqu’à ce que nous découvrions Yosemite Falls, plongeant de toute sa splendeur. Ensuite, le sentier, très caillouteux, s’enfonce dans une petite vallée pour rejoindre le sommet des chutes. A nouveau, c’est une suite de zigzags et à plusieurs reprises, nous nous demandons si nous allons y arriver ou pas ! Heureusement que les vues sont gratifiantes. Du sommet, la vue est spectaculaire et nous dénichons un petit coin parfait pour le pique-nique. Une fois rassasié de la vue nous entamons une descente éreintante ! Au total, nous aurons parcouru 11.6 kilomètres pour 823 mètres de dénivelé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De retour au camping, affamés, nous mettons en route le souper. Pour varier du poulet rôti, Özgür a décidé de faire de l’agneau en croûte de sel. Pas facile à mettre en oeuvre au camping mais le résultat est absolument délicieux !

Publié dans Amérique, Californie, USA | Tagué , | Laisser un commentaire

Incendies

Octobre 2017

J’imagine que vous avez tous entendu parler des incendies qui sévissent actuellement en Californie du nord. Le lundi 9 octobre, après avoir à peine ouvert la porte qui donne sur le jardin, je m’exclame : « ça pue ! ». Nous nous ruons donc sur les informations et découvrons que des feux de forêts font rage dans les comtés viticoles de Napa et Sonoma.

Nous suivons les nouvelles avec horreur, apprenant que les incendies – nommés Tubbs Fire, Pocket Fire, Nuns Fire et Atlas Fire – n’ont pas seulement ravagé des milliers d’hectares de prés, vignobles et forêts, mais ont également détruit des quartiers résidentiels, dont plusieurs à Santa Rosa. Des milliers d’habitations détruites, plusieurs dizaines de milliers de personnes évacuées oui qui ont pris la fuite sans aucun bien, quelques dizaines de morts, des personnes toujours portées disparues.

Les nouvelles rythmes notre quotidien : les témoignages que nous lisons sont dramatiques, les images et vidéos impressionnantes et les paysages sont dignes d’une scène d’apocalypse. Et si vous voulez suivre la progression des incendies, c’est ici (cliquer sur Day 1 – Today pour cela) et (pour la carte officielle du service du feu) !

Aujourd’hui, les incendies semblent enfin maîtrisés. Une vingtaine de vignobles ont été réduits en cendre, mais Vincent Arroyo Winery et Loxton Cellars, deux petites caves pour lesquelles nous avions eu des coups de coeur – ont échappé à la catastrophe. Par contre, d’autres endroits que nous avions visités n’ont pas eu la même chance : Sugarloaf State Park, où nous étions allés à vélo trois ans en arrière, semble avoir été calciné et la Petrified forest semble avoir été à nouveau pétrifiée, si je puis me permettre le jeu de mot !

A San Francisco, nous avons vu des nuages de fumée et le ciel, rougeoyant le matin, restait plutôt gris-jaunâtre pendant la journée. De fines couches de cendre ont recouvert les voitures. A cela s’est ajouté une odeur âcre et intenable, pénétrant même les habitations. Toute activité en plein air était fortement déconseillée et à l’école, ce fut un grand branle-bas de combat avec interdiction pour les élèves de faire les récréations et pauses à l’extérieur !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aujourd’hui, le vent provenant de l’océan a finalement a apporté de l’air frais et agréablement parfumé. La vie semble reprendre un cours plus ou moins normal, même si je n’arrive vraiment pas à imaginer comment sont les paysages là-haut dans le nord…

Publié dans Amérique, Californie, USA | Laisser un commentaire